Select Page

Read in Inuktut | Read in English

Réponse aux appels à la justice issus de l’Enquête nationale et qui concernent précisément les Inuits  

OTTAWA, 3 juin 2021 – Aujourd’hui, les organismes Pauktuutit Inuit Women of Canada et Inuit Tapiriit Kanatami (ITK) ont publié le Plan d’action national inuit sur la disparition et les assassinats de femmes et de filles inuites et de personnes 2SLGBTQQIA+  en réponse aux 46 appels à la justice issus de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (FFADA) et visant les Inuits.

Le Plan d’action national inuit traite des facteurs sous-jacents qui contribuent indéniablement au taux élevé de violence subie par un trop grand nombre de femmes, de filles et de personnes 2SLGBTQQIA+ inuites et de leurs enfants. Ces facteurs comprennent un accès restreint à des maisons d’hébergement et à d’autres lieux sécuritaires, des pénuries de logements dans les collectivités inuites et un accès limité à des services et des soutiens en matière de santé et de bien-être. 

Les gouvernements et les organisations de revendications territoriales inuites doivent diriger la mise en œuvre du Plan d’action national inuit en ayant recours à une approche fondée sur les droits de la personne. Les mécanismes de la mise en œuvre doivent donc respecter et appuyer les droits, les statuts et les compétences propres aux organisations de revendications territoriales inuites, ainsi que le rôle des accords de revendications territoriales inuites à l’appui des partenariats bilatéraux entre les Inuits et les gouvernements.

Les actions décrites dans le plan sont réparties sous 14 thèmes, dont les maisons d’hébergement et le logement, la justice et les corps policiers, la santé et le bien-être, ainsi que la sécurité économique. Le plan indique par ailleurs les actions qui doivent être dirigées par le gouvernement fédéral, le gouvernement provincial ou territorial et les Inuits.   

Le Plan d’action national inuit a été élaboré par le Groupe de travail national des Inuits sur les femmes, les filles et les personnes 2SLGBTQQIA+ inuites disparues et assassinées. Le groupe de travail, formé de 10 membres, était coprésidé par Pauktuutit et ITK. Il comprenait des représentants de la Inuvialuit Regional Corporation, de Nunavut Tunngavik Inc., de Makivik Corporation et du gouvernement du Nunatsiavut. Parmi les membres, on comptait en outre des représentants des quatre organisations communautaires suivantes : Family and Survivors Circle, Tungasuvvingat Inuit, AnanauKatiget Tumingit, et Saturviit Inuit Women’s Association of Nunavik.

« Si nous voulons mettre un terme à la tragédie de la violence fondée sur le genre, les femmes inuites doivent être à l’avant-plan de la mise en œuvre et de la surveillance du Plan d’action national inuit. Il ne s’agit pas d’une préférence, mais bien d’un impératif qui cadre avec la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (DNUDPA) et les recommandations formulées dans le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées », a affirmé Rebecca Kudloo, présidente de Pauktuutit.

« Le Plan d’action national inuit est le fruit d’une collaboration intense entre les Inuits visant à déterminer les mesures nécessaires à la création des conditions de sécurité et de bien-être des femmes, des filles et des personnes 2SLGBTQQIA+ inuites. ITK est résolu à collaborer avec tous ses partenaires en vue d’appuyer la mise en œuvre de ces actions, et nous exhortons le gouvernement du Canada ainsi que les provinces et les territoires à consentir des fonds pour leur mise en œuvre immédiate », a déclaré Natan Obed, président d’ITK.

Le Groupe de travail inuit était l’un des 10 groupes de travail créés pour élaborer le Plan d’action national en réponse aux 231 appels à la justice formulés dans le rapport final de l’Enquête nationale sur les FFADA. 

Pour lire le Plan d’action national inuit concernant les FFADA (en anglais seulement), veuillez visiter www.pauktuutit.ca/mmiwg-inuit-action-plan ou http://www.itk.ca/mmiwg-inuit-action-plan.

-30-

Renseignements pour les médias :

__________________________________________________________________________

L’acronyme 2SLGBTQQIA+ désigne les personnes qui sont bispirituelles, lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queer, en questionnement, intersexuées ou asexuelles.

Pauktuutit est l’organisme sans but lucratif qui représente l’ensemble des femmes inuites au Canada. Son mandat est de mieux faire connaître les besoins des femmes inuites et d’inciter ces dernières à participer à la résolution des problèmes locaux, régionaux ou nationaux qui se posent en matière de développement social, culturel et économique. 

Inuit Tapiriit Kanatami est l’organisme représentatif national des 65 000 Inuits du Canada, dont la majorité vit dans l’Inuit Nunangat, le territoire inuit regroupant 51 collectivités dans la région désignée des Inuvialuits, le Nunavut, le Nunavik et le Nunatsiavut.

Share This